A voix hautes

Ce projet est mené par Zoé Gouin et Yannick Hachet, de l’association KRAKEN, avec l’appui de l’association Le Dernier Spectateur, dans le cadre des commémorations de l’abolition de l’esclavage à Nantes, le 10 Mai 2016.

Ce projet prend la forme :

  • D’ateliers d’écriture au quartier des Dervallières

  • D’une lecture à deux voix des textes des nantais et des textes historiques le 9 Mai 2016.

  • D’inscriptions au pochoirs dans la ville de Nantes.

Quelle(s) cause(s) somme-nous prêts à défendre ?

Qu’est-ce qui aujourd’hui peut mériter l’indignation et la lutte ?

De quels moyens ou de quels outils disposons-nous pour faire résonner ces voix citoyennes ?

A l’automne 2015, nous avons travaillé des textes de Condorcet, Montesquieu, l’Abbé Grégoire. Nous avions été frappés par l’efficacité et par la puissance de ces textes, et plus particulièrement de certains discours. Derrière leurs habits d’hommes d’Église, ou d’hommes politique, ces discours d’Hommes, rédigés et clamés il y a deux-cents-cinquante ans, nous bousculent et nous interrogent aujourd’hui dans notre propre statut de citoyen. Comme en miroir, ils nous questionnent sur notre engagement citoyen, et sur notre capacité à défendre nos propres convictions.

Ce sont précisément ces questions qui nous ont conduit à proposer à l’association Le Dernier Spectateur de venir nous rejoindre dans cette aventure. Le dernier spectateur est une association nantaise créée en 1993, qui concentre son action sur l’organisation d’ateliers d’écriture. Ces ateliers d’écriture s’adressent à des publics très divers ; l’association revendiquant un droit fondamental pour chacun et pour tous à l’expression, à la parole écrite, à l’écoute, et ce quels que soient l’appartenance sociale, le niveau d’étude, ou de maîtrise de la langue française. Depuis de nombreuses années, et au gré de leurs rencontres, les membres de cette association accompagnent donc dans l’écriture les citoyens nantais qui souhaitent donner à lire ou à entendre leur parole, leur voix.

Nous proposons donc aux habitants un exercice aujourd’hui quasiment réservé aux politiques, aux communicants : défendre ses idées, ses convictions, les mettre en mots pour en faire discours.

À travers ce projet collectif, nous souhaitons donc faire entendre et partager ces discours et ces luttes, avec les nantais d’aujourd’hui. Mais nous tenons également qu’à ces discours datés, répondent des textes contemporains, écrits par des citoyens : des discours eux aussi ancrés dans leur époque, qui questionnent l’égalité, les droits humains, la lutte contre le racisme. Notre projet propose donc aux habitants un exercice aujourd’hui quasiment réservé aux politiques, aux communicants : défendre ses idées, ses convictions, les mettre en mots pour en faire discours. En terme de forme, ce projet est multiple : il prendra la forme d’une lecture à deux voix ( celle de Zoé et la mienne ), qui mêlera discours historiques et les discours contemporains réalisés par les nantais pendant les ateliers d’écriture. Par ailleurs, nous souhaitons réaliser des pochoirs au sol, disposés dans la ville de Nantes, qui reprendrons, tels des slogans, des phrases extraites de ces différents discours.

Ils et Elles ont écrit l’amour

L’amour et le corps sont deux sujets qui ont donné lieu à de magnifiques productions d’œuvres littéraires. Yannick et Zoé vont interpréter des extraits de romans dans lesquels la sensualité sera mise à l’honneur.

Des textes allant de Colette « l’ingénue libertine » à Mathieu Riboulet « Entre les deux il n’y a rien » qui parlent de désir, d’amour et de plaisir. Bref un moment de gourmandise, et de convivialité.

Pendant cette lecture des petites choses à grignotter et à boire seront proposées concoctées par Et pis c’est comme ça.

Cette lecture fait partie du temps fort  « CA ME TOUCHE BEAUCOUP ! » du 20 au 28 Novembre.

Médiathèque de Rezé
Samedi 21 Novembre

18h

image : l’amant de Jean-Jacques Annaud d’après le livre de M. Duras

Je vais résolument m’égarer

Mise en scène : Aurélie Mazzeo
Interprété par : Charlotte Berthemet, Zoé-Sîan Gouin, Arnaud Ménard, Valentin Naulin
Création lumières : Vincent Chrétien

Télécharger le dossier de Je vais résolument m’égarer

« Vous vous attendiez à quelque chose.

Vous vous attendiez peut-être à quelque chose d’autre. Vous vous attendiez sûrement à une belle histoire.
Vous ne vous attendiez quand même pas à une histoire !
Vous vous attendiez à une certaine ambiance.
Vous vous attendiez à découvrir un autre monde.
En tout cas, vous vous attendiez à quelque chose.
Qui sait ? Vous vous êtes peut-être attendus à ceci.
Mais même en ce cas, vous vous attendiez à autre chose
. »

D’après Outrage au public de Peter Handke.

Qu’est-ce qu’un public ? Qu’est-ce qu’une représentation théâtrale ? L’un et l’autre peuvent-ils interagir ? Les comédiens jouent-ils ? Le spectateur joue-t-il ? A quoi jouons-nous ? Qui êtes-vous ?
Quatre comédiens déroulent le temps par la parole. Le sujet, c’est vous. Avec Outrage au public, la compagnie Je reste questionne la liberté de l’individu et son rapport à l’autorité, à la masse, et au théâtre.

Mise en scène: Aurélie Mazzeo
Interprété par : Charlotte Berthemet, Zoé-Sîan Gouin,
Arnaud Ménard, Valentin Naulin
Création lumières :Vincent Chrétien

Lectures Chronométrées

Installation-performance dans l’espace public. 
Suivie de près par son caddie rempli de livres, une comédienne traverse la ville et installe son coin de bibliothèque ambulante au cœur des lieux de passage.

Passants pressés, familles en balade, amoureux en avance à son rendez-vous, touristes en visite, cette installation dans l’espace public est là pour vous, entre le point d’où vous partez et celui où vous rendez. Un bout de moquette, trois coussins moelleux, un choix de cinquante livres, et un minuteur au centre. Choisissez, installez-vous, remontez le tic-tac, et profitez d’une lecture privée entre cinq minutes et deux heures.

A chaque livre sa lecture. Chaque proposition s’adapte au style de l’auteur, au type d’ouvrage, au temps de lecture demandé.
Une performance de : Aurélie Mazzeo

Tu vas rater ta vie et personne ne t’aimera jamais

Qui n’a pas partagé les angoisses de jeunesse de Martin Page ?
Être invisible aux yeux de ceux à qui on aimerait plaire, ne pas être « un bon coup », avoir une maladie bizarre, devenir clochard, mourir…
Au fil des pages, chaque angoisse illustrée agit comme une caresse rassurante. Comme s’il suffisait de nommer ses craintes pour les faire taire, de les savoir partagées pour les accepter.

Pierre Bedouet, metteur en scène de la compagnie Thumos, porte sur scène l’esprit du livre de Martin Page. Il crée un spectacle tout aussi cynique, provocateur et drôle avec des lycéens du dispositif BRIO en s’appuyant sur leurs témoignages.

BRIO s’adresse à des lycéens issus de quartiers et/ou de familles socialement modestes. C’est un programme d’ouverture sociale et d’égalité des chances commun aux quatre grandes écoles nantaises mis en place afin d’apporter, au niveau local, une réponse aux questions de diversité et d’accès au savoir pour tous.

 

Un spectacle de la compagnie Thumos

D’après Tu vas rater ta vie et personne ne t’aimera jamais de Martin Page
Mise en scène: Pierre Bedouet
Assistanat mise en scène: Lola Coipeau
Avec: Aurélia Fonteneau, Léa Goichon, Sabine Ivrine, Tom Léchappé, Julie Legru, Amélie Pannier
Production déléguée: Kraken

Load More Posts