Sélectionner une page

Maxime Bonnin

Après sa formation en Cycle Spécialisé Théâtre au CRD de La Roche-sur-Yon, Maxime obtient son Diplôme d’Etudes Théâtrales en Juillet 2010. Dès sa sortie, il assiste Pierre Sarzacq sur la création de Meanings en 2011 et joue pour Christophe Rouxel (Théâtre Icare – St Nazaire – Andorra de Max Frisch (2012), Un chapeau de paille d’Italie d’Eugène Labiche (2014), Forêts de Wajdi Mouawad (2017) qui tourneront en Pays de la Loire.

Très curieux des formes performatives et chorégraphiques, il se forme à l’été 2016 à la Paris Summer Academy organisée par l’OrianTheatre au Centre de Danse du Marais avec plusieurs intervenants: Mehdi Farajpour, Miguel Pereira, Skye Reynolds, Cédric Charon, Antonio Izquierdo Martinez, Gwen Sempé. Il participe également au workshop Pratiques de corps et des espaces animé par Carole Douillard et Nicolas Fourgeaud àla Haute École des Arts du Rhin à Strasbourg.

En 2017, il participe au Laboratoire Rayonnant de la Cie Yvan Alexandre au Pont Supérieur et au CCN de Nantes, au THV de St Barthélémy d’Anjou et à Micadanse à Paris.

Il est aujourd’hui interprète dans des formes performatives et pluridisciplinaires avec Alice Gautier (Désert extérieur Jour) et pour le groupe Moongaï (Øpéra Le Jeune Homme et la Nuit).

Il met en scène Arrivé ici en 2016, création danse/théâtre qui rejoue cette saison. En 2017 il débute Son Of (fils de), un cycle de recherche et de performances autour de la question de l’héritage dans le sens culturel, intime, normatif et politique. Il est accompagné dans cette recherche par Coline Barraud. Les premiers projets amorcés sont le Projet Deuil autour de l’héritage intime et Mascus, création théâtrale et chorégraphique sur la masculinité.