proposé par Maxime Bonnin.

Les places publiques sont de grands espaces qui demandent à être investis. Leurs fonctions d’autrefois étant caduques ou ponctuelles (marché, point de rassemblement, festivités etc.), comment pouvons-nous réactiver ces lieux devenus quasi-inconnus que nous ne faisons plus que traverser, bien qu’ils nous appartiennent ?
Les chorémétries publiques  mobilisent lors d’un temps ponctuel un groupe éphémère de personnes s’emparant d’un espace public par une marche chorégraphique. Par cette action collective simple de mesure/parcours, ils révélent son potentiel pour que nous puissions le reconsidérer.

Cette performance est en lien avec la création Arrivé Ici d’après Jon Fosse que Maxime Bonnin mène, où il questionne la réaction d’individus face à un monde (intérieur ou extérieur) inconnu. Comment réussit-on à lutter pour développer des comportements ou des langages qui nous permettent d’arriver à faire partie de ce monde?